Le Blog de Café Europa

L'aventure singulière du café liégeois

Entendu ce court dialogue dans une brasserie de la Place du Marché à Liège, dont la carte indique pour les desserts « Café liégeois » et pour un des menus « Véritable café liégeois » :  —  Garçon, quelle est la différence entre votre « café liégeois » et le « véritable café liégeois »,  vous les avez tous les deux sur votre carte ?  —  C’est le même, Madame. Café liégeois c’est pour les Liégeois et Véritable café liégeois, c’est pour expliquer aux touristes.  —  Vous êtes sûr que c’est le vrai ?  — Oui, absolument. C’est la tradition  —  D’après quoi ?  -  Je ne saurais vous le  dire, Madame. Cet échange amusant révèle parfaitement le flou qui nimbe le Café liégeois quant à son origine et à sa composition. Essayons de nous faire une idée à travers son histoire peu ordinaire.

Lire la suite

Le Dundee Cake, une part de l'âme écossaise

Remonter aux origines de ce gâteau traditionnel écossais n’est pas chose aisée car on ne possède qu’un fragment de légende du XVIe siècle et quelques faits réels du… début du XIXe siècle. Il faut donc relier les deux époques. La légende a trait à Mary Stuart, reine d’Ecosse. On raconte que « n’appréciant pas les cerises confites dans la pâtisserie de son cuisinier, celui-ci les remplaça par des amandes » – des amandes broyées pour l’intérieur et des amandes blanchies pour dessiner une double couronne sur le dessus, en hommage à sa double reine – l’amande, typiquement méditerranéenne, étant depuis la nuit des temps symbole de bonheur et de fertilité. C’est tout ; mais il y a déjà un lien entre le gâteau, Mary, et l’Écosse.

Lire la suite

Sehnsucht

Motif récurrent de la poésie romantique allemande, le mot « Sehnsucht », souvent traduit en français par « nostalgie », semble ne pas avoir d’équivalent dans d’autres langues européennes. À lui seul, il condense tout un état d’âme...

Lire la suite

Les académiciennes et le cinéaste

Notre déambulation dans le quartier du Sablon, nous a conduits chez l’écrivaine Suzanne Lilar (1901-1992) qui reçut ses nombreux amis issus de la littérature, de la politique et des arts.

Lire la suite

BRUXELLES : Déambulation au Sablon

« …il se pourrait, en effet, que j’aie été un peu indévôt à la messe. ». Par ces mots, l’insolent Voltaire, de passage à Bruxelles, reconnaît qu’il s’est mal comporté à l’office avec sa jeune maîtresse, un certain dimanche de 1722. C’est de Notre Dame des Victoires qu’il s’est ainsi fait expulser pour conduite irrévérencieuse. On peut se demander ce qu’il venait y faire, lui qui dira plus tard : « Dieu ? Nous nous saluons, mais nous ne nous parlons pas ! »

Lire la suite

Le Smorrebrod, le goût authentique du Danemark

Andersen, Kierkegaard, Ole Kristiansen*, Carl Dreyer…  Qu’avaient en commun ces Danois célèbres ? Le smorrebrod. Celui-ci faisait partie de leur quotidien.

Lire la suite

Sissinghurst : inspiration dans un jardin anglais

«… la combinaison de l’élément de la prévision avec celui de la surprise ». C’est en ces termes que Harold Nicolson leur architecte définit le secret des jardins de Sissinghurst...

Lire la suite

Vita et Harold, un couple hors du commun

En 1913, le diplomate et écrivain britannique Harold Nicolson épouse la romancière Vita Sackville-West. Personnalités hors du commun, ils vont former à eux deux un couple non moins ordinaire qui lèguera, notamment, à l’Angleterre un ensemble de jardins fabuleux.

Lire la suite

Pluralisme linguistique

Autrefois, raconte la Bible, l’humanité avait « une seule langue et les mêmes mots ». Voulant accomplir une œuvre remarquable, les hommes entreprirent de bâtir une ville et une tour dont le sommet toucherait le ciel. Devant tant d’arrogance, Dieu les dispersa sur la surface de toute la terre et leur donna à tous un langage différent. Ils cessèrent de bâtir la ville. « C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel [la confuse], car c’est là que l’Éternel confondit le langage de toute la terre » (Gn 11,1-9). Très célèbre, le mythe de Babel nous présente la diversité linguistique comme la conséquence d’une punition. Ne serait-ce pas, au contraire, une chance pour l’humanité ?

Lire la suite

Le siècle des totalitarismes

« Fascisme, totalitarisme… » : ces mots nous semblent à première vue recouvrir une même réalité, à savoir un pouvoir terroriste et répressif ne laissant que peu (ou pas) de place aux droits et libertés individuelles...

Lire la suite

Une démocratie libérale et sociale

« Gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » (Abraham Lincoln), la démocratie est aujourd’hui un régime politique bien présent sur tout le continent européen et au-delà, même si l'exercice du pouvoir ne correspond pas toujours aux promesses de la définition…

Lire la suite

L'essor scientifique et technique

En 2000, l’historien américain Kenneth Pomeranz publie Une grande divergence, un essai original dans lequel il compare l’Angleterre et une région de la Chine. Il développe l’hypothèse qu’au XVIIIe siècle l’empire du Milieu et l’Europe présentaient des chances égales de devenir la première puissance économique mondiale. Que s’est-il passé pour que l’Europe prenne un pareil ascendant au XIXe siècle et domine le monde pendant plus d’un siècle ?

Lire la suite

Traumatismes de guerre

Si la Seconde Guerre mondiale a été décisive dans la volonté de créer une communauté et un projet européens, d’autres conflits plus anciens hantent encore notre imaginaire et nos littératures. Ainsi de la guerre de Cent ans (1337-1453, matrice des États anglais et français) ; des guerres de religions et de la guerre de Trente ans (1618-1648) ; des guerres napoléoniennes et, bien sûr, de la Grande Guerre… En quoi ces épisodes dramatiques de l’histoire européenne nourrissent-ils nos interrogations contemporaines ?   

Lire la suite

L'héritage des Lumières

À la fin du XVIIIe siècle, on assiste en Allemagne à la naissance et à la diffusion d’un terme technique : « Aufklärung » qui sera traduit avec le temps dans la plupart des langues européennes (Lumières en français, Ilustración, en espagnol, Illuminismo, en italien, Iluminismo en portugais, Enlightenment en anglais). Le terme allemand provient d’une expression météorologique qui désigne l’éclaircie du ciel (« es klärt auf »). Pris dans une forme transitive, le verbe aufklären (au sens français d’éclairer) signifiera l’action intellectuelle et pédagogique visant à libérer les esprits de leur ignorance et de leurs superstitions.

Lire la suite

Monothéismes

En 1919, au lendemain de la Première Guerre mondiale, le philosophe et poète Paul Valéry publiait un article, La Crise de l’esprit, dans lequel il voyait trois influences à l’origine du phénomène Europe : la rationalité grecque, l’empire romain et le christianisme. Si ce dernier a joué un rôle incontestable dans l’histoire culturelle et politique du continent, il semble important d’élargir la perspective et de se demander dans quelle mesure les trois monothéismes dits « abrahamiques » ont marqué l’expérience européenne…

Lire la suite

Les leçons de l'Empire

Empire romain, empire carolingien, Saint Empire romain germanique, empire ottoman, empires napoléoniens, double monarchie austro-hongroise, empire britannique, empire allemand… Au cours du temps, le continent européen aura vu défilé un nombre impressionnant de « mégastructures » politiques, avant que l’Europe des Nations ne les remplacent. Que peuvent nous apprendre aujourd’hui ces diverses expériences impériales ? Dans les limites de ce billet, nous allons tenter de l'indiquer à travers quatre exemples. 

Lire la suite

La tradition humaniste et ses critiques

Dérivé du mot allemand « Humanismus » (lui-même issu du latin), le mot français « humanisme » apparaît pour la première fois vers 1765 dans le journal Éphémérides du Citoyen et signifie tout d’abord « amour de l'humanité ». Vers 1846, sous la plume du philosophe Proudhon, il désigne une « doctrine qui prend pour fin la personne humaine ». En 1877, La Revue des Deux mondes témoigne d’un autre usage du mot, cette fois au sens de « mouvement intellectuel européen des XVe et XVIe siècles qui préconisait un retour aux sources antiques par opposition à la scolastique [la tradition universitaire médiévale, méprisée pour son dogmatisme] ». Tentons ici de renouer les fils de ces diverses significations...

Lire la suite

Stefan Zweig

Auteur inclassable, grande figure de la culture viennoise et européenne du début du XXe siècle, Stefan Zweig (1881-1942) est aujourd’hui encore un auteur populaire, très apprécié pour la profondeur psychologique de ses nouvelles. De 1923 à nos jours, son œuvre a donné lieu à plus d’une cinquantaine d’adaptations cinématographiques…

Lire la suite

La révolution romantique

Né à la fin du XVIIIe siècle en Angleterre et en Allemagne, le ROMANTISME est un mouvement artistique et culturel qui s’étend à toute l’Europe au cours du XIXe siècle, et plus particulièrement jusqu’aux années 1850. Il est présent en littérature, en peinture, sculpture, musique et même en politique. 

Lire la suite

Centrál Kávéház, Budapest

Le Café Central — Centrál Kávéház en hongrois— est situé au numéro 9 de la Károlyi utca (rue Károlyi), à Pest, non loin de la station de métro Ferenciek Tere. Inauguré en 1887, il compte aujourd'hui parmi les grands cafés historiques de la capitale hongroise. 

Lire la suite